5 novembre 1990
  Vol Swissair Zurich-Genève
 


Vol Swissair Zurich-Genève

Je vole de Zürich à Genève (vol Swissair sur Fokker 100, deux pilotes - commandant + copilote), pas très haut, 4000 mètres environ, à 700 km/h, il fait nuit.

Et puis sur Berne, je vois en face de nous, direction Genève, une lumière qui ressemble à un avion avec ses phares allumés, et puis c'est tout, bon, je le signale, pensant à un trafic, le Fokker allume ses phares et contacte le contrôle à Genève, qui n'a rien au programme.

Le truc le plus étonnant c'est que de cette lumière partait un projecteur qui éclairait jusqu'en bas, mais on ne voyait pas le rond comme dans une salle de spectacle, pas de lueur au sol, au plus, comme la lune qui se reflète au sol, mais pas plus que ça. Je ne me souviens pas avoir vu la lune.
C'était au-dessus de Fribourg, parce que, bon, on avançait, et il y avait de la neige, mais je ne voyais pas ce que ça éclairait. Les avions normaux n'ont pas de projecteurs qui éclairent par terre, à part les avions militaires, et encore.

Puis après, quand cela nous a passé au-dessus, ce qui était impressionnant c'était la vitesse de balayage qui était beaucoup plus rapide que les avions de ligne, et comme c'était en dessus des autres avions, c'était donc encore plus rapide. On distinguait plusieurs lumières et, ce qui était impressionnant, de chaque côté, un peu comme des post-combustion de réacteurs. De nuit, d'abord on voit beaucoup plus loin, et c'est difficile d'estimer une distance.

Je regardais les lumières qui étaient... sur les bords, si on peut dire, est-ce que ce n'était qu'une pièce, on n'en sait rien, cela pouvait être plusieurs machines, au milieu je ne voyais pas, c'était noir. Quand c'était au-dessus de l'avion, je ne voyais plus le projecteur; est-ce qu'ils l'avaient bougé ou éteint, je ne me souviens plus, mais nous avons bien regardé, tous, on était trois dans le cockpit.


cliquer pour agrandir

Quand nous avons changé de fréquence (nous étions avec les Suisses-allemands et nous sommes passés sur Genève), ça discutait avec animation entre avions, il n'y avait plus de phraséologie normale (réglementaire), mais cela n'a pas duré longtemps parce que nous sommes tout de même disciplinés, nous nous arrêtons très vite de parler. Les gars de la tour de Genève sont même sortis sur le balcon, ils ont regardé aux jumelles. Mais, ce qui est étonnant: ça s'est arrêté là, il n'y a pas eu de suite, plus personne n'en a parlé...

J'avais envie de faire demi-tour pour continuer l'observation, mais je n'étais pas commandant. Et puis cela aurait fait des troubles chez les contrôleurs, tout ça, et puis ce n'était pas un romand qui était avec moi...

Maintenant cela fait plusieurs années que je suis commandant et, dans un cas comme ça, c'est clair que je fais demi-tour, c'est trop exceptionnel, je n'ai jamais rien vu de tel. Malgré le bruit de l'avion, de l'air, il y a eu comme un silence de voir ce machin, qu'est-ce que c'est... Pour moi, sa taille était démesurée, plusieurs avions l'un à côté de l'autre. J'ai revécu cette impression à un show aérien en voyant le fameux B2 accompagné de deux F15 qui sont passés juste au-dessus de nous; c'était tellement impressionnant et inhabituel, pourtant ça fait du bruit, mais il y avait également cette impression de silence.

Tous les radaristes: rien du tout, mais les radars actuels ne repèrent que les transpondeurs, du moins les civils.

Ce que j'ai vu pourrait, à l'extrême limite, être un avion, super sophistiqué, que je ne connais pas, voire même plusieurs avions, mais en tous cas pas une rentrée de morceau de fusée. Une rentrée, c'est quelque chose qui brûle... J'en ai déjà vu, mais on voit une boule de feu, c'est incandescent, mais là cela n'avait rien à voir, là c'était un véhicule aérien, ça c'est clair, c'était des lumières comme tu les imagines sur un avion. Mais si c'est secret, pourquoi ils les mettent en marche? Si c'est un machin militaire, tu les éteins et personne ne voit rien! Et puis ce projecteur, pourquoi?...

J'avais l'impression qu'il y avait une masse compacte entre les lumières, mais c'est une impression, cela aurait aussi bien pu être une escadrille parfaite.

Il est passé presque à notre verticale, légèrement à droite, j'avais le visage écrasé contre la vitre pour le voir passer au-dessus de nous. L'observation a duré environ cinq minutes.

Au début, la lumière était vraiment à l'horizontale, en face de nous, sinon je ne l'aurais pas signalée par crainte d'une collision... et ensuite au-dessus de nous, donc c'est vraiment exclu que cela soit une rentrée.

Je crois me souvenir avoir vu les lumières rouges sur le pourtour, mais je n'en suis plus très sûr, elles étaient en tous cas moins brillantes que sur le dessin, et je ne suis plus certain du nombre de "tuyères", deux, trois ou quatre...

Aucune annonce ne sera faite aux passagers, dont les quarante (environ) assis à droite auraient pu voir l'objet en levant bien la tête.

Le commandant a fait un rapport officiel à la compagnie et à l'ATC [Air Traffic Control = centre de contrôle du trafic aérien]. Sa description diffère notablement de celle du pilote interviewé ci-dessus. Pourquoi? Nous l'avons contacté mais, tout en confirmant la réalité de l'observation, il dit ne se souvenir que très vaguement de l'événement. - GREPI

En vol de Zurich à Genève au niveau de vol 170 [= altitude: 17'000 pieds, à peu près 6'000 m] près de Berne à l'heure locale de 19h00, l'événement suivant a été observé et rapporté tel quel à l'ATC de Zurich et de Genève:

Dix (à douze) "objets volants" au nord de notre position se sont déplacés à très haute vitesse de l'ouest vers l'est. Un objet était plus grand que les autres et était doté d'un faisceau lumineux de très haute intensité qui bougeait en plusieurs directions. Ils volaient de manière horizontale à une altitude élevée (comme la visibilité était très bonne, il est difficile d'en faire une estimation) en "formation libre". Les objets étaient clairement visibles comme étant des "points" sombres et chacun d'eux avait une (longue) queue de "gaz d'échappement" derrière.

Eric


 
   
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=